Pierre Corneille

A force d’être juste, on est souvent coupable.

A raconter ses maux, souvent on les soulage.

A vaincre sans péril on triomphe sans gloire.

Dans le bonheur d’autrui, je cherche mon bonheur.

Devine, si tu peux
Choisis, si tu l'oses

Et le désir s'accroît quand l'effet se recule.

Il m’a fait trop de bien pour en dire du mal, il a fait trop de mal pour en dire du bien.

L’amour est un tyran qui n’épargne personne.

La façon de donner vaut mieux que ce qu'on donne.

La valeur n’attend point le nombre des années.

Le temps est un grand maître, il règle bien des choses.

Nos plaisirs les plus doux ne vont point sans tristesse.

Qui ne sent point son mal est d’autant plus malade.

Qui peut pouvoir ne doit pas tout oser.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire