Philippe Geluck

Chaque minute en Amazonie, on déboise l'équivalent de 60 terrains de football. C'est un peu idiot, il n'y aura jamais assez de joueurs.

Il y a quelqu'un sans qui tout ce que j'ai fait jusqu'à présent n'aurait pas été possible : MOI.

Pour voir qu'il fait noir, on n'a pas besoin d'être une lumière.

Vaut-il mieux parler bêtement de choses intelligentes ou parler intelligemment de choses bêtes ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire