Philippe Destouches

Chassez le naturel, il revient au galop.

Il est bon quelquefois de s’aveugler soi-même. Et bien souvent l’erreur est le bonheur suprême.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire