Mustapha Kemal

Le glaive de la Justice frappe parfois les innocents, mais le glaive de l'Histoire frappe toujours les faibles.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire