Jérôme K. Jérôme

Je ne puis demeurer tranquillement assis à regarder quelqu'un travailler comme un nègre. J'éprouve le besoin de me lever, de diriger, de marcher les mains dans les poches, de dire à chaque instant à celui qui travaille ce qu'il doit faire. Ma nature énergique veut cela. Je n'y puis rien. C'est plus fort que moi.

La paresse est mon point fort. Je n'en tire aucune gloire. C'est un don.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire