Jean-Paul Richter

Les femmes ressemblent aux maisons espagnoles, qui ont beaucoup de portes et peu de fenêtres. Il est plus facile d’y pénétrer que d’y voir clair.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire